Un bébé, c’est du bonheur, de la joie mais aussi un grand changement dans votre vie. Devenir parents, c’est accepter de nouvelles responsabilités, se poser de nouvelles questions et donc trouver des solutions.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le mécanisme de la lactation

Aller en bas 
AuteurMessage
loulouettitou
♥maternelle♥
avatar

Féminin situation :
  • maman

Messages : 1672
Date d'inscription : 19/02/2010
Age : 36
Localisation : DANS LA FRANCE

MessageSujet: le mécanisme de la lactation   Dim 5 Déc - 0:22

L'anatomie du sein:



L'aréole:

(partie brune au bout du sein)
Là, se trouvent les monticules de Montgomery, une sorte de petits boutons, qui secrètent une substance qui protège, lubrifie et nettoie le mamelon et l'aréole.
C'est pour cela qu'une toilette normale suffit amplement lors de l'allaitement.



Les canaux galactophores:

(petits conduits) partant du mamelon vers l'intéreiur du sein et amènant le lait vers la sortie.
Au niveau de l'aréole, les sinus galactophores ont pour rôle au moment de la succion de bébé de recevoir un "signal" et d'envoyer le "message" au cerveau afin de produire les 2 hormones responsables de la production du lait :

- la prolactine
- l'ocytocine

C'est pour cela qu'une bonne position du bébé est primordiale (il doit bien prendre toute l'aréole).
Cela lui permet d'obtenir du lait et de commander la production de lait future.
Puis ces sinus galactophores se ramifient en canaux qui se terminent en lobules.
Ce sont dans ces lobules que le lait va se produire au fur et à mesure de la tétée.
En effet, le sein est une glande exocrine et c'est aussi pour cela que la taille des seins importe peu.

Le dispositif de production du lait (canaux galactophores + lobules) est très petit, ce qui fait la taille des seins c'est la graisse qui est autour de ce dispositif.
Un peu de lait est produit entre les tétées (et c'est ce qui peut provoquer des engorgements) mais une grande partie du lait est produite durant la tétée.


Le mécanisme:

Toutes les femmes peuvent allaiter, quelle que soit la taille ou la forme des seins.
C'est pendant la grossesse et après l'accouchement que les seins se préparent à l'allaitement.



Pendant la grossesse:


Le développement des canaux galactophores se produit pendant la grossesse sous l'action des ostrogènes et de la progestérone (hormones d'origine ovarienne et placentaire) qui développe les "acinis" (canaux galactophores).

Tout au long de la grossesse, les seins sont préparés à la lactation.




Production de lait au moment de la tétée:


Bébé tète l'aréole et stimule les sinus galactophores qui envoient alors des impulsions vers l'hypothalamus.
Celui-ci répercute l'informaion à l'hypophyse, qui produit 2 hormones :
- la prolactine : responsable de la production du lait
- l'ocytocine : gère l'éjection du lait.

L'ocytocine fait contracter les muscles qui entourent le lobule, provocant l'éjection du lait.
L'ocytocine n'est pas secretée de façon continue, c'est pour cela que le lait ne coule pas de la même façon tout au long de la tétée.
Bébé doit téter "à vide" avant que le message de l'éjection du lait ne parvienne au lobule (ce message est envoyé par les sinus galactophores).
Au début, Bébé reçoit le lait stocké entre les tétées (prélait), puis le lobule se presse pour faire sortir le lait qu'il produit jusqu'à ce que Bébé arrête de téter.
Le réflexe d'éjection du lait est le moment où le lait commence à jaillir du sein.
Il y a plusieurs réflexes d'éjection lors qu'une tétée.
Certaines femmes ressentent un petit pincement, élancement, lors du 1er réflexe d'éjection.

La production d'ocytocine étant très sensible aux émotions.
Il est possible d'avoir des réflexes d'éjection hors tétée, lorsque Bébé pleure ou lorsque la mère regarde son bébé.
Cela veut dire aussi que certaines situations peuvent inhiber l'éjection du lait, comme un stress intense, une douleur, l'usage excessif de la cigarette ou d'alcool.

La prolactine est responsable de la production du lait, c'est elle qui prépare le lait pour les tétées à venir.
Elle est produite en continu, mais en plus grande quantité pendant la tétée, afin d'activer le processus d'élaobration du lait pour satisfaire l'appétit de Bébé.
Elle est produite en plus grande quantité la nuit, il est donc très important de ne pas sauter les tétées de nuit.
La meilleure façon d'avoir du lait en abondance pour son bébé, c'est donc bien de le laisser téter à SA demande et de ne surtout pas espacer les tétées "artificiellement", ce qui conduirait à une baisse de lait et/ou à des engorgements.
Pendant la tétée, le message des sinus galactophores parvient à l'hypophyse qui commence à produire de l'ocytocine, ce qui fait sortir le lait accumulé entre les tétées, puis cette glande se met à produire de la prolactine en plus grande quantité, qui met en route les lobules afin que ceux-ci se mettent à produire du lait.
Ce lait, désaltérant au début de la tétée, devient de plus en plus gras.
Il est donc important de ne pas minuter les tétées, de façon à ce que Bébé ait une tétée "complète", avec du lait désaltérant et du lait plus consistant.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://lesmimisnous.bbactif.com
 
le mécanisme de la lactation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche urgente d'une conseillère en lactation
» Comprendre le mécanisme de l'argent
» retour de couche et lactation
» lactation autochrine et diversification
» Mécanisme d'horloge?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lesmimisnous :: le maternage :: allaitement-
Sauter vers: